•  « C’est le professeur qui a tout fait !? »

    Cette question engendre évidemment une réflexion sur la place de l’enseignant. Quelle est la place et le rôle d’un enseignant quand il doit faire écrire une nouvelle de 7 pages à ses élèves en grande difficulté ? 

    Est-ce possible ? OUI !

    Pour ma part je vois dans ce projet un superbe moyen de transmettre d’abord un message mais aussi de lier toutes nos recherches, toutes nos études de texte et de garder ainsi une trace en donnant du sens, une histoire. 

    En 2015, nous avons étudié 4 livres et écrire cette nouvelle nous a permis de faire vivre les héros rencontrés dans un autre contexte en se servant de ce que nous avons appris sur eux : caractère, vécu, citations. Nous nous sommes intéressés aux émotions de notre personnage principal et l’avons fait évoluer grâce à ses rencontres avec nos différents héros. 

    Et moi, en tant qu’enseignante, pour réaliser cette nouvelle, je ne m’imaginais pas rester au bureau en attendant que mes élèves écrivent seuls en autonomie ces 7 pages. Mon rôle consistait donc à les guider, à leur apporter des éléments sur les émotions, sur la psychologie de notre personnage dont la lecture reste encore complexe pour eux, à lister du vocabulaire et à les aider à enrichir leur texte et à trouver le mot juste. 

    Ecrire une histoire collective n’est pas simple. J’ai fait le choix de les guider par une trame et notre travail ensemble consistait à réfléchir d’abord chacun de son côté à l’aide de tableaux de vocabulaire ou de différentes ressources puis à mettre en commun nos différentes propositions suscitant ainsi des compétences orales, de justification.

    « Pas besoin d’être écrivain pour écrire ! » C’est en tout cas le message que j’ai voulu leur faire passer. N’hésitons pas à aller piocher à droite, à gauche, tout ce que nous avons besoin pour enrichir notre nouvelle : chez des auteurs célèbres, des extraits littéraires, des citations, des réflexions philo, des sites internet (Promod pour lister les vêtements, ONG Plan International pour parler du droit des enfants). Tout est bon à prendre. Et surtout se faire plaisir, écrire… réécrire des passages de « Au Bonheur des Dames » dans une version 21è siècle ! Prendre le temps d’aller faire un petit tour dans le monde de Charb pour découvrir ses chroniques acides et savoureuses, revisiter la célèbre tirade du nez de Cyrano de Bergerac… Bref pas besoin d’être écrivain mais avoir juste un peu d’imagination et se faire plaisir !

    J’aimerais aussi par ce long travail, qui, parfois, il faut être honnête, à certains moments, lasser certains élèves… qu’ils aient compris le pouvoir de l’écriture pour exprimer un message, une pensée. Dans notre vie, l’écriture reste un moyen fabuleux pour livrer ses émotions, ses joies, ses peines, ses doutes, ses colères, ses frustrations. 

    " Écrire est un apaisement de soi-même. "

    Jules Barbey d'Aurevilly 

     

    Fiches de séquence qui relate les différentes étapes de travail avec les élèves:

     

    Télécharger « fiche séquence 1ère partie.pdf »

     

    Télécharger « fiche séquence 2è partie.pdf »


    votre commentaire